pubespace cirque janvier20L.jpg

Musées

Visites

Une histoire de la chaussure ! Au MAD

Le MAD, Musée des arts décoratifs
Du
20 nov. 2019
 au 
22 mar. 2020
8
94 ans

Quand l’art et la manière de se chausser racontent l’histoire humaine.

1ere partie : L’art de se chausser : un voyage à travers le monde et les époques.
Que nous raconte cette sandale en bambou, à la semelle d’écorce de bois, du quotidien d’un paysan russe ou japonais du XIXe ? Et cette babouche, pour homme, en laine et soie brodée si douillette ou ce ravissant escarpin en vernis noir chaussé par Alfred de Musset ou encore cette petite bottine lacée faite pour arpenter les trottoirs parisiens ? L’état défoncé des gros godillots d’un soldat de la guerre I4-18 surprend peu mais quel effarement devant la taille des chaussures pour pieds bandés des chinoises du 19e siècle ! Pas beaucoup plus simple d’être à la cour de Marie Antoinette ou l’idéal féminin contraint à porter de si petits souliers qu’y glisser le pied devient prodige, tandis que ces messieurs se déplacent à pas lourds en brodequins cuir et velours ! Si les esclaves doivent rester nu-pieds, les paysans européens et asiatiques inventent les sabots ou d’étonnants socques en cuir et laiton qui faisaient garder le pied sec au dessus de la boue. A la même époque, à la cour, le patin à la poulaine fait fureur. A l’Ouest, l’invention du mocassin en peau souple permet de chasser sans bruit, tandis que les cow-boys du Brésil et d’Amérique du Nord jusqu’au Groenland portent des bottes en cuir ou en peau tissée brodée.
Les matériaux utilisés sont d’abord proche de la nature bois de cocotier, bambou, osier, corde, cuir de vache, de mouton, de chèvre, laine, métal, les plus fortunés très vite cherchent plus de raffinement et importent le cuir de Damas, les broderies, la soie et le satin de Chine ou d’ailleurs.

2eme partie : La chaussure super star !
Les temps modernes : la chaussure, les procédés de fabrication évoluent comme les modes d’utilisation aussi.  Les chaussures de soldats sont toujours très présents, les souliers géants de clowns ont leur place également. Un bel espace est accordé bien sûr à l’évolution de la chaussure de sport liée à celle de la technologie. Quant à la mode, qui s’est emparée de cet accessoire, elle a les sunlights de la fin de l’exposition.
« La vraie preuve de l’élégance se porte sur vos pieds » Christian Dior. Les grands couturiers et les artistes également s’y attellent qu’ils s’appellent Louboutin, Paco Rabanne mais aussi Benoît Méléard, Calder et bien d’autres. De nombreux modèles sont là, tous surprenants d’extravagance. C’est à qui inventera les formes les plus inattendues, les talons les plus fous ! Avec ces chaussures-là, c’est sûr vous allez provoquer l’étonnement, mais après trois pas, c’est aussi peut-être par votre chute !

La mise en scène d’Eric Benqué, paraît classique pour la première partie et plus originale pour la seconde. Cette dernière est précédée d’un atelier pour tenter de se déplacer avec quelques prototypes… avis aux amateurs !

Autour de l'exposition, un bel atelier pour les 4-10 ans : Soulier de papier 
Ces ateliers ont beaucoup de succès. En savoir plus 

Sandale, vers 1942 Coton crocheté, raphia tressé. Inv. 2013.3.10.  Musée des Arts Décoratifs © MAD, Paris / Jean  Tholance  
Par Géraldine Dupin
A rejoint l’équipe de Lamuse avec le projet d’aider les familles à ne pas passer à coté des bonnes sorties culturelles et à favoriser les bons plans 

NEWSLETTER DE LA SEMAINE

Voir la dernière newsletter
Accès fauteuil roulant Activités vacances Ados Billetterie Lamuse Comédie musicale Concert éducatif En famille Noël Spectacles vacances Stages vacances Tarif réduit anglais anniversaire cirque gratuit jeux de piste théâtre classique visite en famille 75001 75002 75004 75005 75006 75007 75008 75009 75010 75011 75012 75013 75014 75015 75016 75018 75019

BONS PLANS

Vous avez les enfants ?
Nous avons les idées !

Recevez notre newsletter hebdo :

Non merci
* Nous ne cèderons jamais vos coordonnées à des tiers